Théâtre adulte

Le deuil sied à Electre d’Eugene O’Neill

Le deuil sied à Electre, Eugene O'Neill, éditions l'Arche, 1965, 2001
Le deuil sied à Electre, Eugene O'Neill, éditions l'Arche, 1965, 2001
Titre
Le deuil sied à Electre
Auteur
Éditeur
L'Arche
Date de parution
Cible
Pour tous
Résumé

Le deuil sied à Electre (Mourning becomes Electra pour la version originale) est une réécriture libre de L’Orestie d’Eschyle. C’est une trilogie composée de trois pièces (Retour, Les pourchassés, Les hantés).

O’Neill transpose l’histoire des Atrides à la fin de la guerre de Sécession. Les Mannon sont une puissante famille de la Nouvelle-Angleterre. Dans une grande maison lugubre, Lavinia et sa mère Christine attendent le retour du père Ezra et du fils Orin partis à la guerre. L’atmosphère tendue glisse irrémédiablement vers le drame quand les deux hommes reviennent.  Petit à petit, les masques tombent, les secrets surgissent, et la tragédie fait son œuvre.

Avis sur la pièce de théâtre adulte Le deuil sied à Electre d’Eugene O’Neill

Une pièce puissante faite de relations incestueuses, d’adultère et de fantômes. « Les Mannon ont des cadavres dans leurs placards comme tout le monde ! Les leurs sont pires », dit le personnage de Louisa au début de la pièce. C’est dans une famille hantée par ses morts et ses péchés que nous plonge O’Neill. Une mère adultère, un père blessé, une fille jalouse, un fils amoureux et droit, tous tenteront de se battre contre un destin qui se révèlera tragique, pas par la volonté divine mais par le châtiment que s’infligent les personnages (« Il n’y a que les Mannon pour se châtier d’être nés ! » dira Lavinia à la fin de la pièce). O’Neill nous décrit avec précision le cadre de sa pièce, ses didascalies étant comparables aux descriptions d’un roman. C’est donc sans difficulté qu’on se plonge dans cette pièce y compris pour un lecteur qui n’est pas habitué au théâtre. Un texte assurément grandiose bien mis en scène, mais qui se suffit amplement à lui-même en simple lecture. Une belle porte d’entrée pour découvrir le théâtre.

Pour creuser un peu, vous pouvez consulter cet article : https://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte1031639/29780ac.pdf (on parle en profondeur du Deuil sied à Electre à partir de la p.55). Attention, ça rentre dans les détails de l’histoire.

-
Keskonlit