Roman adulte

Terra Nostra de Carlos Fuentes

Terra Nostra, tomes 1 et 2, Carlos Fuentes, Folio Gallimard, 1979 pour la traduction française
Terra Nostra, tomes 1 et 2, Carlos Fuentes, Folio Gallimard, 1979 pour la traduction française
Titre
Terra Nostra
Auteur
Éditeur
Folio Gallimard
Date de parution
Cible
Pour tous
Résumé

Il est très difficile de résumer Terra Nostra. Terra Nostra est une immense fresque historique et fantastique, c’est un voyage dans l’histoire de l’Espagne. Le lecteur se retrouve transporté dans un Paris qui vit un moment apocalyptique la veille de l’an 2000, dans l’Espagne du 15ème siècle, voit la découverte du Nouveau Monde… Ce sont des personnages qui se transforment et se réincarnent, c’est la cohabitation de l’Histoire et du mythe. Un monarque à la fois Charles Quint, Philippe II et Charles II, sa mère Jeanne la Folle, Don Juan et Don Quichotte, la Célestine…  Personnages historiques et mythiques traversent le temps et l’espace, retraçant le parcours d’une Espagne torturée, Espagne aux identités plurielles (chrétienne, juive et musulmane), Espagne de l’inquisition, Espagne conquérante, Espagne qui va devoir avec la découverte du Nouveau Monde se confronter à sa pluralité.

Avis sur le roman adulte Terra Nostra de Carlos Fuentes

J’aime beaucoup la littérature sud-américaine. Ces romans inclassables, comme Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez, Marelle de Julio Cortázar, Paradiso de José Lezama Lima… Ces romans fresques, fantastiques, grandioses, qui jouent avec le mythe, l’Histoire, la forme… Ces romans qui donnent l’impression que l’auteur ne s’interdit rien. Terra Nostra a été pour moi le plus spectaculaire d’entre eux. Mille pages à voyager dans le temps, entre mythe et Histoire, à suivre des personnages tous plus marquants les uns que les autres, qu’ils soient effrayants, répugnants, fascinants. Un seigneur obsédé par la pureté, une mère qui se balade avec le cercueil de son défunt mari, un beau jeune homme avec six orteils à chaque pied et une croix de chair sur l’omoplate, une jeune femme aux lèvres tatouées, un Moine… Que de personnages extraordinaires dans ce livre si riche qu’on ne l’a jamais complètement lu. À lire et relire.

Si Carlos Fuentes vous intéresse, voici un article intéressant de Guy Scarpetta pour Le Monde diplomatique.

Et si cet article vous donne envie de lire Fuentes mais que les mille pages de Terra Nostra vous effraient, lisez La mort d’Artemio Cruz, où un homme puissant fait le bilan de sa vie sur son lit de mort. Un excellent roman au schéma narratif très intéressant.

-
Keskonlit