Roman de science-fiction ado

U4 – Contagion de Florence Hinckel, Yves Grevet, Carole Trébor et Vincent Villeminot

U4 - Contagion de Carole Trébor, Yves Grevet, Florence Hinckel et Vincent Villeminot, Nathan / Syros, 2016.
U4 - Contagion de Carole Trébor, Yves Grevet, Florence Hinckel et Vincent Villeminot, Nathan / Syros, 2016.
Titre
U4 - Contagion
Auteur
Éditeur
Nathan / Syros
Date de parution
Cible
À partir de 13 ans
Résumé

Un filovirus méningé baptisé U4 s’est répandu dans toute l’Europe à une vitesse effrayante. En une dizaine de jours, 90% de la population a été décimée. Les seuls survivants semblent être des adolescents de quinze à dix-huit ans. Alors que la nourriture et l’eau commencent à manquer, qu’Internet et l’électricité s’apprêtent à lâcher, un étrange message est envoyé à certains survivants par le biais du jeux vidéo Warriors of Times. Les Experts du jeux sont invités à se rendre à Paris le 24 décembre sous la plus vieille tour de Paris afin de remonter le temps. Jules, Stéphane, Koridwen et Yannis font partie de ces Experts, et décident tous les quatre de se rendre au rendez-vous…

Voici, si vous ne les avez pas lus, le topo de la série U4. Dans U4-Contagion, nous retrouvons, de près ou de loin, Jules, Stéphane, Yannis et Koridwen, ainsi que des personnages secondaires et découvrons des pans encore inexplorés de l’histoire d’U4. Qu’arrive-t-il à Yannis et Stéphane ? Koridwen a-t-elle réussi sa mission ? Comment a réagi le président de la République française quand la catastrophe a commencé ? Comment était-ce dans les autres pays du monde ? Et Happy, comment a t-il vécu les événements ?

Avis sur le roman de science-fiction ado U4 – Contagion de Florence Hinckel, Yves Grevet, Carole Trébor et Vincent Villeminot

Avant toute chose, notons que si la lecture des quatre romans de la saga U4 n’est pas nécessaire pour lire ce spin-off, elle est tout de même chaudement recommandée. Les spoilers sont nombreux, et on s’intéresse tout de même beaucoup plus au destin de personnages dont on connaît l’histoire et auxquels on s’est attaché (c’est particulièrement vrai pour les personnages principaux que l’on retrouve, moins pour les autres). Bref, si U4 vous intéresse, commencez donc par le début, et lisez Contagion pour le dessert. Conseil d’amie.

Maintenant venons-en au vif du sujet. Contagion, bon roman ou produit marketing ? Un peu des deux, car c’est clairement un cadeau fait aux fans, qui sont représentés dans trois fans fictions qui clôturent le roman (pas mal d’ailleurs). On trouve beaucoup de choses, dans ce spin-off. Les textes des auteurs d’U4, deux BD, des fans fictions… C’est presque un peu trop, et on aurait aimé qu’il y en ait moins, mais de meilleure qualité. Je pense aux BD, pas très intéressantes autant au niveau du scénario que du dessin, ou à certaines nouvelles qui, sans être mauvaises, ne sont pas captivantes.

Pourtant, Contagion vaut le coup d’être lu car il y a quelques petites perles. Tous les textes signés Villeminot, par exemple. Celui co-écrit avec Florence Hinckel sur Stéphane et Yannis est assez remarquable, très fin et sensible. Les admirateurs et les admiratrices de Koridwen (dont je fais partie) auront le plaisir de découvrir ce qu’il s’est passé après ce fameux 24 décembre dans une longue nouvelle d’Yves Grevet qui apporte une conclusion intelligente et cohérente à l’histoire de notre sorcière celte. Enfin, les nouvelles qui s’attardent sur des personnages secondaires, si elles sont inégales, n’en contribuent pas moins à étoffer l’univers de la saga, à lui donner encore plus de densité, et à rendre l’importance qu’ils méritent à certains personnages. Un roman inégal donc, mais qui vaut le coup d’être lu si on est un adepte de la saga.

 

U4 Contagion est le spin-off de la saga U4 écrite à huit mains et composée de quatre romans : Stéphane (Vincent Villeminot), Yannis (Florence Hinckel), Koridwen (Yves Grevet) et Jules (Carole Trébor).

Vincent Villeminot est diplômé de sciences politiques. En 1994, il étudie également au Centre de formation des journalistes. Ses études terminées, il part au Caire où il participe à la création d’une université d’enseignement du journalisme français. En 1996, il revient à Paris où il poursuit son enseignement au CFJ. Après avoir collaboré à plusieurs publications, il se tourne vers l’écriture romanesque. Il est l’auteur des séries Instinct et Réseau (x) (Nathan).

Auteur de romans jeunesse, Florence Hinckel est née dans le nord de la France en 1973. Elle a été une dizaine d’années professeur des écoles.  Elle est l’auteur de Mémoire en mi et de #Bleue (Syros), et publie chez Nathan, Rageot, Talents Hauts.

Yves Grevet est né à Paris en 1961. Après son bac, il a suivi des études d’institueur à l’École Normale de Melun. Après avoir enseigné deux ans le français en Turquie, il revient en France et s’installe à Lognes où il enseigne depuis 25 ans. Après de longues années d’écriture, il a réussit à percer dans la littérature jeunesse. Il est l’auteur des séries Méto et Nox (Syros).

Carole Trébor est historienne, auteure et réalisatrice. Elle enseigne l’histoire de l’art à l’Université pendant deux ans avant de se lancer dans la réalisation. Elle auto-produit ses trois premiers documentaires. Elle publie en 2012 sa première série historique-fantastique, Nina Volkovitch (GulfStream), qui se déroule sous la dictature stalinienne des années 1940, et reçoit plus de 10 prix littéraires. En 2015, elle est élue Présidente de la Charte des Auteurs Illustrateurs Jeunesse.

-
Keskonlit